Nos propositions – la liste

Proposition #1

Aménager des aires de stationnement plus nombreuses et plus petites, le long de la RN10 (proposition faite durant l’interview de France 3, à l’occasion de notre repas des voisins du 21/05/17).

Proposition #2

Interdire la RN10 aux camions en transit an provenance de l’Est (Limoges et Clermont). Utilisation des autoroutes A75-A9 ou A20-A61-A9 ou A20-A64 pour rejoindre l’Espagne. Délestage du trafic sur la RN10 et « contournement de Bordeaux » (réunion publique du 17/06/16).

Proposition #3

Promouvoir le ferroutage et le merroutage en taxant fortement le transport international qui utilise la route comme cela se fait en Suisse et au Liechtenstein.
Dans ces pays, cette solution a prouvé et prouve encore qu’il est possible de diminuer sensiblement le nombre de camions sur les routes.
Le transport de marchandise par le rail consomme 4 fois moins de pétrole que par la route. En aquitaine, la moitié des émissions de gaz à effet de serre provient du transport routier alors que la moyenne française n’est que d’un tiers (proposition faite il y a 10 ans, lors du projet de grand contournement).

Proposition #4

Réaliser une signalétique sur la RN10, comme elle existe sur l’A10 pour signaler les places de parking qui restent libres (réunion publique du 17/06/16).

Proposition #5

Interdire la RN10 aux poids lourds en transit en provenance du Nord via l’A10. Utilisation des aires de l’autoroute et délestage de la RN10 (réunion publique du 17/06/16).

Proposition #6

Inverser la courbe d’évolution du transport de fret SNCF qui a diminué de 50% en 20 ans, alors que dans le même temps, il a fortement augmenté en Allemagne (proposition faite il y a 10 ans, lors du projet de grand contournement).

Proposition #7

Profiter des travaux de la RN10 pour réaliser des parking poids-lourds éloignés des zones urbanisées.

Proposition #8

Améliorer la liaison routière entre l’A10 et l’A89 au nord du département de la Gironde (proposition faite il y a 10 ans, lors du projet de grand contournement).

Proposition #9

Mise en place de l’écotaxe sur les routes nationales et départementales, avec mesures compensatoires pour les transporteurs français qui cotisent déjà via leurs charges et impôts pour l’entretien des infrastructures.  Disparition du trafic poids-lourds en transit sur la RN10, car fin de la rentabilité économique et trajet moins rapide et moins confortable que via l’autoroute.

Proposition #10

Limitation du nombre de places de stationnement sur les aires d’autoroutes proches des agglomérations ou terres viticoles.

Proposition #11

Utiliser les capacités fluviales avec la création de navettes fluviales pour le transport des marchandises soit 561 millions de tonnes transportées (proposition faite il y a 10 ans, lors du projet de grand contournement).

Proposition #12

Permettre un accès aisé aux relais sur la RN10, récemment inaccessibles via la mise en service de la nouvelle portion à 2×2 voies. Une aire de repos est prévue dans le programme des travaux au lieu-dit « la Grolle » à proximité de l’échangeur de la RD2. Prévoir une capacité suffisamment importante pour les PL.

Proposition #13

Rendre le tarif des autoroutes plus attractif pour les PL.

Proposition #14

Mettre en place une application pour téléphones portables, en direction des chauffeurs routiers, qui leur signalerait où sont situés les parkings poids-lourds ainsi que le nombre de places disponibles. Et ce dans différentes langues afin qu’un maximum de chauffeurs puissent y accéder et comprendre.

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *